Royaume de FRANCE

politique
 
AccueilAccueil  PORTAILPORTAIL  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Gaston PHOEBUS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
G PHOEBUS

avatar

Masculin Nombre de messages : 61
Localisation : Sud ouest

MessageSujet: Gaston PHOEBUS   Ven 17 Fév - 2:21






Gaston Fébus - de son vrai nom Gaston III de Foix Béarn - figure mythique de l'histoire du Béarn, accède à la tête du pays au milieu du XIVème siècle. Par ses actions militaires, politiques, ses châteaux et son œuvre littéraire, Phœbus va marquer à jamais la mémoire de l'Occitanie.


Gaston Fébus entouré de chasseurs et leurs chiens
Enluminure du "Livre de Chasse" de Gaston Phœbus
Pourquoi Fébus ? : On ne sait pas exactement pourquoi Gaston III de Foix-Béarn prit ce nom qui le fera plus tard passer à la postérité. Peut-être était-ce à cause de sa beauté physique évoquant le dieu grec, de sa blonde chevelure couleur soleil ou bien encore parce qu'il avait décidé de prendre l'astre du jour pour emblème personnel.
Quoiqu'il en soit, il faut savoir une fois pour toutes que l'intéressé lui-même l'orthographiait "Fébus", et non "Phœbus" ou "Phebus" comme certains ont pu le faire par la suite. Il semblerait qu'il l'écrivait ainsi par désir de singulariser. D'après les chroniqueurs de son temps le sympathique garçon semblait assez coutûmier de ce genre de petites fantaisies.
Physiquement, selon les écrits de son temps, Gaston Fébus est beau, bien proportionné et de belle stature. Il arbore un air riant, le regard vert et amoureux et, bien sûr, ses cheveux sont blonds. Gaston Fébus sera également parfois surnommé "le Lion des Pyrénées".


Revenir en haut Aller en bas
G PHOEBUS

avatar

Masculin Nombre de messages : 61
Localisation : Sud ouest

MessageSujet: Re: Gaston PHOEBUS   Ven 17 Fév - 13:42

Revenir en haut Aller en bas
G PHOEBUS

avatar

Masculin Nombre de messages : 61
Localisation : Sud ouest

MessageSujet: Re: Gaston PHOEBUS   Ven 17 Fév - 13:47

Gaston Fébus, sa vie, son œuvre : Gaston III de Foix-Béarn est donc né en 1331 au château de Moncade à Orthez, en Béarn. La langue maternelle de Fébus est la langue d'Oc (autrement dit le béarnais), aussi sa devise fut-elle plus tard "Tòcas-i se gausas" (Touches-y si tu oses). Celle-ci est encore aujourd'hui celle de sa ville natale. Quand à l'âge de 12 ans il succède à son père Gaston II qui a eu comme beaucoup d'autres à l'époque l'étrange idée de s'en aller mourir en terre espagnole, sa maman, Aliénor de Comminges, assure la régence.
Fébus va régner sur un territoire étendu mais morcelé dont le Béarn fait partie. Pour ses possessions occidentales, Fébus doit hommage à Édouard III d'Angleterre qui occupe l'Aquitaine, pour les orientales, au roi de France Philippe VI de Valois. Cependant, quand en 1347 Fébus prête à ce dernier l'hommage pour son comté, il le refuse pour le Béarn qu'il affirme détenir en propre. Il déclare solennellement à l'envoyé du roi : "Je ne tiens mon pays de Béarn que de Dieu et de mon épée !" Plus tard, Fébus refusera également de rendre hommage au duc d’Aquitaine (donc roi d’Angleterre), se réfugiant derrière des arguments juridiques dont l’authenticité était plus que douteuse. Maaalin, le Gaston !

Afin que le Béarn conserve une parfaite indépendance vis-à-vis de ses puissants voisins, Gaston Fébus fait construire de nouvelles places fortes et restaure les plus anciennes pour protéger son territoire. Alors que les rois de France et d'Angleterre sont en conflit, il se déclare neutre et épargne de ce fait au Béarn les affres la Guerre de Cent ans. En 1349 à Paris, Gaston Fébus épouse Agnès de Navarre. Un assez joli parti, ma foi, la dite Agnès étant la fille de Philippe III de Navarre et de Jeanne II, laquelle est une proche parente du roi de France. La légende raconte que Gaston Fébus, qui était aussi troubadour à ses heures, aurait écrit pour sa dulcinée la fameuse chanson ”Aqueros Mountagnos”, une rengaine bien connue de tous les béarnais. De l'union de Gaston et Agnès naîtra - difficilement, d'ailleurs - un fils unique qui connaîtra un destin tragique (voir plus bas).
Revenir en haut Aller en bas
G PHOEBUS

avatar

Masculin Nombre de messages : 61
Localisation : Sud ouest

MessageSujet: Re: Gaston PHOEBUS   Ven 17 Fév - 13:57

Gaston Fébus et la liste des commisions
Miniature extraite du "Livre de Chasse"
Gaston Fébus batailleur : En 1356, Fébus part en Europe du nord. Au sein des Chevaliers Teutoniques, il combat les païens en Prusse et ensuite, avec quelques copains, il part chasser le renne en Norvège. Rentré de vacances, il participe en France à la répression de la grande Jacquerie (soulèvement paysan de 1358) et s'illustre lors de divers faits d'armes. La bravoure de Gaston Fébus est alors saluée et célébrée par les chroniqueurs de l'époque.
De retour en Béarn, en 1362, il répudie sa femme, la pauvre Agnès qui venait de mettre au monde l'héritier, et ce, de manière assez peu élégante. Son beau frère, Charles de Navarre, se fâche tout rouge contre lui. La même année, le comte d'Armagnac manifeste des prétentions sur le Béarn et surtout la Bigorre qui est un point stratégique dans les Pyrénées. Ça, ça énerve Gaston, et du coup les deux familles finissent par entrer en guerre.
En décembre 1362, lors de la bataille de Launac, les troupes de Fébus remportent une victoire totale. Capturés, les chefs Armagnacs sont libérés contre grosse rançon. L'argent ainsi récolté est utilisé pour entrenir la cour de Gaston et surtout pour la construction d'édifices militaires sur tout son territoire, du Béarn jusqu’à la ville de Foix. Fébus fait élever ou consolider notamment les tours ou forteresses de Sauveterre, Morlanne, Orthez, Pau, Montaner, Mauvezin, Mazères, Foix ou Bellocq. - en savoir plus...
La politique autocrate de Gaston Fébus va beaucoup profiter à l'essor économique du Béarn et il réussit presque la création d'un véritable royaume pyrénéen, du comté de Foix jusqu'à la Soule. Il consacre beaucoup de temps sa vie à l’administration de ses terres sur lesquelles le servage n’a pas cours. Il demande un recensement des feux (foecs ) du Béarn, que l’on appellera le "Dénombrement de 1385". En Béarn, le lieu de résidence privilégié de Gaston Fébus reste le château Moncade d'Orthez. Il y installe une cour fastueuse et musiciens, ménestrels, jongleurs, chanteurs, conteurs et danseurs donnent aux dîners de Gaston une réputation internationale. Le château d'Orthez est alors un des hauts lieux de la musique, de la poésie et de la culture tant européenne, qu’occitane.
Revenir en haut Aller en bas
G PHOEBUS

avatar

Masculin Nombre de messages : 61
Localisation : Sud ouest

MessageSujet: Re: Gaston PHOEBUS   Ven 17 Fév - 14:18

Gaston Fébus écrivain : Considéré comme un des plus grands chasseurs de son temps, Gaston Fébus va léguer à la postérité un des meilleurs traités médiévaux consacrés au sujet. Au cours des années 1387–1389, il dicte en béarnais son "Livre de Chasse" à un copiste qui le transcrit en langue d'oïl. Le livre, se fondant sur l’observation précise de différents genres d’animaux et magnifiquement illustré d’enluminures reste un témoignage précieux sur l’histoire culturelle du Moyen-Âge. Buffon l'utilisera à la fin du XVIIIème siècle et il servira de manuel d’histoire naturelle jusqu’au XIXème. À noter que cet ouvrage, est régulièrement réédité de nos jours.
Gaston Fébus & Fils : En revanche, les relations qu’entretient Fébus sa petite famille sont pour le moins délicates (il était dit-on très colérique et passablement violent). Fébus, qui a déjà fait tuer son frère naturel, Pierre Arnaud, fait jeter en prison son enfant unique qui, comme lui, se prénomme Gaston. Certains pensent que ce dernier aurait participé à un complot ourdi par Charles-le-Mauvais (le beau-frère espagnol) et que le rejeton aurait essayé d’empoisonner son papa.
Au cours de l'été 1380, alors que Fébus rend visite à son fils enfermé dans la tour d’Orthez, il perd son sang froid et lui porte un coup de canif mortel à la gorge, faisant ainsi disparaître son seul héritier direct. À la suite de cet acte pitoyable, Fébus se réfugie au château de Pau où il entreprend l'écriture du "Livre des Oraisons", un recueil de prières rédigées pour la plupart en français, et dans lesquelles il demande pardon à Dieu pour la mort de son fils.
Onze ans plus tard, Gaston Fébus qui n'a pas renoncé aux plaisirs de la chasse est frappé d’apoplexie au cours d’une chasse à l’ours (les ours en rigolent encore). Il est alors âgé de 60 ans. Il est porté à l’hôpital d’Orion, près de Sauveterre-de-Béarn, mais meurt dans les heures qui suivent. Son corps est transféré puis inhumé au couvent des Jacobins d’Orthez. Ainsi, en 1391, disparaît le souverain le plus charismatique du Béarn.
Revenir en haut Aller en bas
G PHOEBUS

avatar

Masculin Nombre de messages : 61
Localisation : Sud ouest

MessageSujet: Re: Gaston PHOEBUS   Ven 17 Fév - 14:27












Gaston Phebus le Lion des Pyrenees 6 Jean-Claude Drouot 1978

luc lebelgo10
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gaston PHOEBUS   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gaston PHOEBUS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royaume de FRANCE :: forum général :: Biographies-
Sauter vers: