Royaume de FRANCE

politique
 
AccueilAccueil  PORTAILPORTAIL  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Droit monarchique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Olympe de G

avatar

Féminin Nombre de messages : 1070
Localisation : FRANCE

MessageSujet: Le Droit monarchique   Lun 16 Jan - 13:43

Le Droit monarchique :
un journal légitimiste et traditionaliste
(1883-1884)
Jean-Claude Drouin
Extrait de
MINISTÈRE DES UNIVERSITÉS
COMITÉ DES TRAVAUX HISTORIQUES ET SCIENTIFIQUES
ACTES DU 104e CONGRÈS NATIONAL
DES SOCIÉTÉS SAVANTES
Bordeaux 1979
Section d'histoire moderne et contemporaine
TOME II
LA GIRONDE
DE 1610 A NOS JOURS
QUESTIONS DIVERSES
PARIS
BIBLIOTHÈQUE NATIONALE
1981


“N’a de convictions que celui qui n’a rien approfondi.”
E Cioran
Revenir en haut Aller en bas
Olympe de G

avatar

Féminin Nombre de messages : 1070
Localisation : FRANCE

MessageSujet: Re: Le Droit monarchique   Lun 16 Jan - 13:50


L'analyse  de  presse  peut  apprendre  beaucoup  sur  certains  événements  et  phénomènes  sur  lesquels  l'information  est  rare  et  dispersée.  Il  est  certain  que  les  archives  des  services  de  police  ou  les  papiers  privés  des  militants  peuvent être d'excellents témoignages sur les partis politiques. Mais souvent ces sources manuscrites sont d'accès difficile et peuvent être remplacées du moins en partie par des imprimés qui ont été rédigés et ont été publiés au moment même des événements.
Ainsi  la  presse  périodique  quotidienne  ou  hebdomadaire  constitue  un  réservoir  presque  inépuisable  de  données  sur  le  XIXe  siècle.  À  partir  d'un  hebdomadaire  légitimiste,  porte-parole  des " blancs  d'Espagne",  et  d'un  quotidien  hostile  au  royalisme,  Le  Temps,  nous  pensons  pouvoir  reconstituer  sur  le  plan  historique  quelques  étapes de la création de cette feuille intitulée le Droit monarchique
et la formation d'une tendance minoritaire à l'intérieur  du  royalisme  français  en  1883-1884.  Ensuite  nous  examinerons  les  thèses  dynastiques  de  ce  journal  légitimiste pour qui les successeurs du comte de Chambord ne peuvent être issus de la branche des Orléans, mais sont en 1883 la branche des Bourbons-Anjou en la personne de don Juan, infant d'Espagne, reconnu ainsi sous le nom de Jean III avec ses enfants don Carlos, duc de Madrid, et don Alfonso. Enfin, nous mettrons en relief la mentalité  mystique  et  mythique  du  légitimisme  français  qui,  très  influencé  par  les  prophéties  religieuses,  prédisait pour la France de 1884 à la fois d'immenses catastrophes et le retour triomphal du Grand Monarque qui devait restaurer non seulement la monarchie mais aussi la papauté.
L'histoire  du  légitimisme  français  avant  et  après  1883  est  encore  assez  mal  connue.  Elle  le  sera  peut-être  toujours  car  les  papiers  et  archives  du  comte  de  Chambord  à  Frohsdorf  ont  été  détruits  ou  ont  disparu  après  1883
En  revanche,  nous  possédons  de  nombreux  témoignages,  tous  partiaux,  et  une  presse  abondante  aussi  bien  à  Paris  qu'en  province.  Le  journal  hebdomadaire  que  nous  présentons  est  à  la  fois  régional  et  national.  Il  est  régional car il fut imprimé à Hennebont chez l'imprimeur L. Tillet qui était en même temps le propriétaire gérant et national car les bureaux d'abonnement et de rédaction se trouvaient à Paris, 17 rue Saint-Marc. Emile Bray en était le responsable.
Nous  voudrions  montrer  que  ce  journal  politique  hebdomadaire  qui  n'a  paru  qu'un  an,  de  décembre  1883  à  novembre 1884 a joué cependant un rôle considérable dans la formation d'un groupe de
" légitimistes purs " qui après la mort du comte de Chambord ont refusé de reconnaître le comte de Paris, un Orléans, comme le roi de France et ont été appelés les " Blancs d'Espagne " parce qu'ils considéraient la maison de Bourbon-Anjou comme héritière par la loi salique du trône de France.
Cinquante-trois numéros du Droit Monarchique ont vu le jour. Chaque numéro coûtait 5 centimes, l'abonnement
par an était de 4 francs. Chaque numéro compte quatre pages après le titre Droit monarchique. Journal
politique hebdomadaire et  l'épigraphe  "  La  parole  est  à  la  France  et  l'heure  est  à  Dieu". II semble que cette épigraphe soit empruntée au manifeste du comte de Chambord du 8 mai 1871.
Suite ICI


“N’a de convictions que celui qui n’a rien approfondi.”
E Cioran
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Droit monarchique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royaume de FRANCE :: forum général-
Sauter vers: