Royaume de FRANCE

politique
 
AccueilAccueil  PORTAILPORTAIL  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'art Roman -Églises

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Chevalier

avatar

Masculin Nombre de messages : 797
Localisation : france

MessageSujet: L'art Roman -Églises   Dim 15 Jan - 12:11

Citation :

L'art   roman,   c'est  l'architecture  des  Xe,   Xle  et  XIIe  siècles.   Il  s'est   inspiré  de tout   ce qui  a été
construit avant lui.

L'église romane est le chef-d'œuvre de l'art roman.

Ce   n'est   que   vers   le   IX'   siècle   qu'apparut   la   voûte   qui   avait   l'avantage   de   mieux   résister   aux incendies.

C'est la muraille qui a fait la forteresse romane. C'est la voûte qui a fait l'église romane.
Les Romains employaient la voûte dans leurs villas, leurs temples, leurs aqueducs et leurs ponts.
Les   maçons   romans   n'avaient   donc   qu'à   regarder   les   voûtes   romaines   si   robustes,
pour   voir comment   elles   étaient   faites.   Très   souvent,   ils   les   démolissaient   pour   en
prendre   les   belles  pierres .

La voûte est l'une des plus anciennes constructions du monde : avant les Romains, les Etrusques
faisaient de grandes voûtes en pierre sèche taillée. Les Egyptiens, les Assyriens, il y a plus de trois
mille ans, construisaient déjà des voûtes.

L'église est recouverte d'une voûte en berceau. Une voûte est une structure destinée à couvrir un espace vide entre deux murs parallèles. Une voûte en berceau est constituée d'une série d'arc. Les voûtes en berceau ne pouvaient pas être très hautes car le poids des pierres en haut de la voûte avaient seulement deux supports. Ces deux supports sont les deux colonnes de la voûte.


Elle est construite comme un tunnel par bandes sur moule ou coffrage. On avait
deux moules. Avant que le premier moule soit entièrement recouvert, on ajoutait
le second moule . Ainsi on pouvait faire chevaucher les pierres du premier moule
sur le second. La voûte était donc régulière et continue. De temps en temps, on
consolidait la voûte à intervalles réguliers par un  robuste arc plein cintre ou arc
doubleau. L'espace compris entre deux arcs consécutifs s'appelait une travée.
Variété des églises romanes

Les églises à pèlerinages
Le clergé, devenant de plus en plus puissant, du XIe au .xII" siècle, chaque ville, chaque point
stratégique eut son abbaye et son église consacrées à un saint. Les ossements et les reliques
présumés du saint étaient conservés dans la crypte, généralement dans une châsse d'un pilier
central.

Les églises du Moyen-Age ne sont pas construites sur un même type par des maîtres d'œuvre
exclusivement régionaux

A chaque abbaye, son église

Et pourtant , les moines romans qui ont copié et utilisé
lesarchitectes étrangers,ont fait des églises qui étaient
à eux, isolées du monde dans l'enceinte de leur abbaye.
C'est en étudiant  les richesses  intérieures des églises
romanes que nous  comprendrons la grande liberté des
constructeurs d'églises des Xe, XIe, XII" siècles .


Revenir en haut Aller en bas
Le Chevalier

avatar

Masculin Nombre de messages : 797
Localisation : france

MessageSujet: Re: L'art Roman -Églises   Dim 15 Jan - 13:08

.
Église Notre-Dame-du-Port de Clermont-Ferrand

Située dans le centre historique de Clermont-Ferrand, il s'agit de la référence majeure de l'architecture romane auvergnate.
Avec son plan majestueusement équilibré, sa grande cohésion et son intimité, c'est une merveille qui appelle au recueillement. Quatre des huit chapiteaux du choeur, historiés, sont d'un exceptionnel intérêt. Sa crypte, "la Souterraine", est marquée par la présence d'une vierge noire en bois, objet d'une grande dévotion et d'un pèlerinage le dimanche qui suit le 15 mai.
Enchâssée dans les maisons du quartier du Port (Portus lieu de marché), au coeur de la capitale auvergnate, la basilique Notre-Dame obéit aux canons les plus purs du grand art roman de Limagne. La restauration conduite dans les années 2000 a redonné tout son
éclat aux parements extérieurs en arkose blonde. Les masses étagées du chevet, parées de jeux de mosaïques, ont retrouvé une couverture de tulles rondes. Les volumes Intérieurs ont été unifiés et éclairés par un badigeon de chaux. La splendeur de l'architecture est rehaussée par un exceptionnel programme sculpté : le portail sud et surtout les chapiteaux du choeur déploient une riche Iconographie, aux résonances multiples, où le rôle de Marle dans la vole du salut est exalté. Le pèlerinage dans cette église qui vit en Intimité avec la ville conduit au bon port. La « souterraine » - la crypte - abrite la statue vénérée de Notre-Dame, une petite vierge noire du XVIIIe siècle.

Revenir en haut Aller en bas
Le Chevalier

avatar

Masculin Nombre de messages : 797
Localisation : france

MessageSujet: Re: L'art Roman -Églises   Dim 15 Jan - 13:12

Porche occidental de l'église



Chevet sous la neige
Revenir en haut Aller en bas
Le Chevalier

avatar

Masculin Nombre de messages : 797
Localisation : france

MessageSujet: Re: L'art Roman -Églises   Dim 15 Jan - 13:19

Détail : chapiteau extérieur de l'absidiale centrale, face sud

Détail de chapiteau


Crédits photos :fleche:Merlin's Magic — Travail personnel
Revenir en haut Aller en bas
Le Chevalier

avatar

Masculin Nombre de messages : 797
Localisation : france

MessageSujet: Re: L'art Roman -Églises   Dim 15 Jan - 13:23

 Église Saint-Austremoine d'Issoire




De toutes les églises romanes d'Auvergne, c'est la plus vaste et la plus décorée.Saint-Austremoine
est dédiée ou premier évêque d'Auvergne. Si ses qualités de rigueur et d'équilibre s'expriment
pleinement dans ses formes et ses façades. sa principale particularité est à admirer à l'intérieur.
Elle cache en effet de surprenantes polychromies du XIXe siècle qui rappellent que les églises
romanes étaient systématiquement peintes à l'origine.
Avec ses nefs de sept travées et les cinq chapelles rayonnantes de son chevet, l'ancienne église
de l'abbaye bénédictine d'Issoire, dédiée au premier évêque d'Auvergne, est la plus vaste des églises
majeures de la Limagne romane. C'est aussi à l'extérieur la plus richement décorée avec ses marqueteries
de pierres, ses entrelacs et son célèbre cycle du Zodiaque qui rappelle que l'église est conçue comme un
abrégé du monde préfigurant la Nouvelle Jérusalem et la vie éternelle.
L'intérieur, d'une grande majesté, présente l'originalité d'être intégralement peint. A l'exception de la crypte,
les murs ont reçu, au XIXe siècle, un éclatant décor néo-médiéval qui restitue, bien qu'avec beaucoup de
liberté, l'ambiance haute en couleur des édifices du Moyen-Âge.
Revenir en haut Aller en bas
Le Chevalier

avatar

Masculin Nombre de messages : 797
Localisation : france

MessageSujet: Re: L'art Roman -Églises   Dim 15 Jan - 13:30

.
Revenir en haut Aller en bas
Le Chevalier

avatar

Masculin Nombre de messages : 797
Localisation : france

MessageSujet: Re: L'art Roman -Églises   Dim 15 Jan - 13:35

Église Notre-Dame de Saint-Saturnin


Édifiée en arkose, une variété de grès blond, Saint-Saturnin est la plus petite et la plus charmante
des églises majeures. Son très beau clocher octogonal à deux étages est l'un des rares à avoir résisté
aux soubresauts de l'histoire. À l'intérieur. pas de chapiteaux historiés, mais la crypte recèle une belle
pietà en pierre.
Le village de Saint-Saturnin, juché sur un éperon rocheux, occupe un site remarquable. Des ruelles
pittoresques, la petite chapelle romane Sainte-Madeleine et le château des La Tour d'Auvergne offrent
un environnement de choix à l'église dédiée au premier évêque de Toulouse.
L'édifice, construit en arkose blonde un peu avant 1150, est le plus petit et probablement le dernier construit
des sanctuaires majeurs de Limagne. L'église ne possède pas de narthex ni de chapelles rayonnantes.

L'étagement du chevet apparait toutefois admirable et il présente l'intérêt d'être couronné par le seul
clocher authentiquement roman de la série des églises majeures. Les arcatures, qui animent les façades
latérales à l'étage des tribunes, comportent une belle alternance de pierres claires et foncées.
L'Intérieur, très harmonieux, présente une disposition qui a disparu ailleurs : les marches du choeur
sont percées d'ajours par où l'on pouvait apercevoir les lumières qui dans la crypte brillaient autour des
corps saints (reliques). Le riche mobilier comprend une VIerge en Majesté. Une délicate Annonciation,
peinte au XV" siècle sur le mur du bas-côté nord, constitue un autre point d'intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
Le Chevalier

avatar

Masculin Nombre de messages : 797
Localisation : france

MessageSujet: Re: L'art Roman -Églises   Dim 15 Jan - 13:43

.
Revenir en haut Aller en bas
Le Chevalier

avatar

Masculin Nombre de messages : 797
Localisation : france

MessageSujet: Re: L'art Roman -Églises   Dim 15 Jan - 13:53

Saint-Nectaire
 
Cette très belle église, de dimensions modestes et à la parfaite harmonie de proportions,
se dresse dans un site magnifique au pied du massif du Sancy.
À l'intérieur, les décors de ses 103 chapiteaux, dont 6 superbes polychromes, répondent à
3 grandes familles :les feuillages, les représentations animales et les représentations humaines.
Son trésor est constitué par l'autel et les objets qui y sont présentés avec, comme pièce maîtresse,
un buste de saint Baudime, compagnon de saint Nectaire.
Admirablement située sur un piédestal rocheux, au coeur d'un paysage magnifique, l'église de Saint-
Nectaire, bien que modeste par ses dimensions, présente des qualités exceptionnelles de grâce,
d'harmonie, de puissance et d'équilibre.Le sanctuaire a été édifié sur le tombeau de saint Nectaire,
évangélisateur des vallées des Couzes. Construite dans une pierre volcanique gris clair, l'église,
dépendance des moines de la Chaise-Dieu jusqu'à la Révolution, peut apparaitre sévère à l'extérieur.
L'Intérieur, remarquablement préservé -le narthex et sa tribune sont les mieux conservés d'Auvergne,a
été revêtu d'un lait de chaux au cours d'une récente restauration.Le choeur, avec ses six chapiteaux
historiés polychromes, présente un très riche programme iconographique. La thématique du Salut est
développée par des scènes de la vie publique du Christ, de sa Passion, de sa Résurrection,du Jugement
Dernier mals aussi de la Vie de saint NectaireLe Trésor de l'église comprend deux oeuvres insignes:
le buste reliquaire de saint Baudlme,compagnon de Saint-Nectaire, tout de cuivre doré,au visage d'un
autre monde,et la splendide Vierge en Majesté appelée « Notre-Dame du Mont-Comadore ».
Revenir en haut Aller en bas
Le Chevalier

avatar

Masculin Nombre de messages : 797
Localisation : france

MessageSujet: Re: L'art Roman -Églises   Dim 15 Jan - 13:57

.
Revenir en haut Aller en bas
Le Chevalier

avatar

Masculin Nombre de messages : 797
Localisation : france

MessageSujet: Re: L'art Roman -Églises   Dim 15 Jan - 14:08

Notre-Dame d'Orcival

 
Ce fleuron de l'art roman a été bâti à Orcival au XlIe siècle par les moines de l'abbaye de La Chaise-Dieu. Elle était parfois appelée
Notre-Dame-des-Fers pour son intercession en faveur des détenus, comme en témoignent les menottes et chaînes à boulets suspendues
à l'extérieur.À l'intérieur, on apprécie son choeur vaste et lumineux, entouré de chapelles rayonnantes et son chevet d'une grande beauté.
Il abrite la seule vierge romane de la région couverte d'un parement d'orfèvrerie. Le très ancien pèlerinage d'Orcival attire chaque année
des milliers de fidèles le jour de l'Assomption.Foyer du pèlerinage le plus renommé d'Auvergne, la basilique Notre-Dame d'Orcival
domine de sa masse grise les maisons d'un modeste village tapi dans une vallée verdoyante. L'église fut bâtie pour servir d'écrin à « la bonne
Vierge d'Orcival», Depuis neuf siècles, la statue vénérée inspire la même ferveur, lors de la grande fête de l'Ascension ou tout au long de l'
année. L'église, chef-d'oeuvre de sobriété et de puissance, construite en pierre volcanique et couverte de lauzes, épouse harmonieusement
son cadre montagneux.
 
Les portes romanes ont été conservées avec leurs remarquables ferrures en fer forgé. Les chapiteaux offrent un décor de feuillages très
variés et des figures issues du bestiaire antique. Deux sont historiés : l'un montre le célèbre « Foldives », c'est à dire le riche Insensé,l'autre
dévoile la cité  sainte, Jérusalem, gardée par deux anges. Marle est invoquée ici sous le vocable de « Notre-Dame des Fers ».
Des boulets et des chaines, accrochés comme ex-voto au mur extérieur du transept, témoignent de la confiance accordée à la Vierge libératrice.
La Vierge en Majesté d'Orcival est la seule à avoir conservé un parement d'orfèvrerie (argent et vermeil). Hiératique et solennelle, comme ses
soeurs d'Auvergne, elle symbolise l'idée théologique du « Trône de la Sagesse».
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'art Roman -Églises   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'art Roman -Églises
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royaume de FRANCE :: douceurs-
Sauter vers: